Séville pendant la féria

Séville, une ville que l’on peut visiter vraiment à pied, ok il faut aimer marcher, lol. Et là, on a  pu profiter de Séville pendant la Féria, c’était le dernier week-end de cette fête qui a lieu tous les ans. On a pu voir des hommes, femmes et enfants vêtus de leurs habits andalous, pour les femmes des belles robes à volant de toutes les couleurs. On les sent fiers dans leurs beaux atours. Durant cette féria, les calèches et leurs cochers peuvent entrer en ville, ils sont superbes. Sur une surface immense, les familles ou associations décorent leur caseta, elles restent privées.

Déambuler le long du Guadalquivir, sur les quais, on se croirait sur une avenue avec piste pour piétons, une pour les cyclistes, et tout çà arboré, bordé de jardins ou l’on admire des arbustes, des fleurs, (bougainvillés, orangers,etc…)

Que dire du Royal Alcazar qui est un ensemble de palais entouré de murailles, ces palais nous offrent l’art, la culture, la littérature, l’architecture de toutes époques, de tous styles (romain, musulman, gothique, baroque) sans oublier les jardins qui occupent les 4/5ème de la surface totale de l’Alcazar, de l’eau un peu partout dont l’étang de Mercure d’où continue la galerie du grotesque, il faut y monter car c’est de là que l’on a une vue globale des jardins, puis prenez le passage vouté pour admirer le bassin souterrain des banos de Dona Maria de Padilla.

En déambulant dans les ruelles, nous sommes passés devant la casa de Pilatos, palais daté entre le 15e et 16e siècle, au style mudejar, il réunit une collection de sculptures, de meubles, de tableaux, 2 jardins ou l’on retrouve des bougainvillés énormes recouvrant les murs, des orangers, on aime bien aller ou personne ne va et au fond du petit jardin, une grotte fermée par une grille, au fond une statue, vous pouvez y jeter une pièce ou 2 d’ailleurs et faire un vœu.

Magnifique, sous un beau ciel bleu, la place d’Espagne, entre les 2 tours (80m de haut), se déploient une galerie en demi-cercle de 170 mètres ou vous pouvez profiter de 58 bancs couverts d’azulejos de Tirana, ils représentent l’histoire des provinces espagnoles, la construction commence en 1914 et continua jusqu’en 1928. La place comporte aussi 4 ponts qui enjambent un canal.

A proximité de cette place, le parc Maria Luisa, de nombreux jardins parcourus d’allées, de chemins sans oublier les bassins, fontaines, et que dire des arbres gigantesques comme des ficus géants, des magnolias, des palmiers, des orangers, etc ……

Les arènes du Réal Maestranza,  de forme légèrement ovale dont la construction date de 1761, on y trouve un musée ou sont exposés des costumes de torero, et aussi une chapelle ou les matadors viennent prier.

Sur la rive droite du Guadalquivir, le quartier de Triana, quartier populaire on l’on trouve beaucoup d’artisans, (poterie, azulejos, etc…)

La cathédrale Notre Dame du Siège a été bâtie à l’emplacement d’une ancienne mosquée, celle-ci a été construite entre 1402 et le XVIe siècle, son style est gothique, elle fait 126 mètres de long et 83 mètres de large, on y trouve le tombeau de Christophe Colomb. Son clocher appelé la Giralda, ancien minaret construit à l’image de la Koutoubia à Marrakech, un clocher surmonte le tout, de style Renaissance, sa hauteur totale est de 96 mètres, nous y sommes montés, le panorama est superbe sur les toits de Séville.

Et je n’oublie pas les spécialités de ce beau pays, de bons churros avec un chocolat succulent, des tapas, queues de taureaux et champignons, calamars frits, maquereau sauce fraise, paëlla, la sangria.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *